Préambule et contexte du voyage

Il y a quelques semaines, on a eu une envie qui nous ressemble assez peu : partir en vacances, au soleil, avec pour objectif, ne rien faire du tout. Vous nous connaissez, à chaque voyage, on part de l’hôtel vers 8h pour n’y revenir que vers 21h. On marche alors toute la journée, on fait tout plein de choses. Alors se prévoir 5 jours de détente, c’était une grande nouveauté. On a voulu essayer, et on n’a pas été déçus, même si on l’a vécu de manière assez différente tous les deux. Antoine a su se détendre et couper vraiment avec boulot/tracas/maison, tandis que moi (Léa donc ;-)), j’ai eu beaucoup de mal à me détendre. Je n’ai jamais su faire, et même dans de tels cadres idylliques, je n’y suis pas parfaitement arrivée. On a booké nos vols deux semaines avant, et pour pouvoir vivre deux ambiances bien différentes à Marrakech on a divisé le séjour en deux parties : la première au Royal Palm Marrakech dans un hôtel 5* à 20 minutes de la ville, une vraie oasis au milieu du désert, et la seconde, dans un riad au coeur de la Médina, la Villa Nomade.

 

Le Royal Palm Marrakech

Royal Palm Beachcomber Marrakech (43 sur 85)

Le domaine

L’arrivée au Royal Palm Marrakech a été un vrai bonheur : on quittait l’aéroport de Tours sous la neige, le froid, les pieds complètement gelés, pour arriver sous un ciel bleu et 18 degrés de plus. Welcome à 3 heures de Paris !

Royal Palm Beachcomber Marrakech (24 sur 85)

Le domaine est une vrai bulle de douceur et de sérénité. Le domaine est immense, et même si l’hôtel est bien rempli, on croise assez peu de monde (pour notre part, dans la poignée de vacanciers que l’on a croisé, il y avait Cyril Eldin et ses enfants, ainsi que Florence Foresti et sa fille, y’a pire comme voisins de vacances hin).

Notre chambre d’hôtel était la plus petite existante sur le domaine. 75 mètres carrés environ, un jardin privé, une salle de bain plus grande que notre séjour (dans notre grande maison à la campagne, hum.), un lit à se perdre dedans, un grand bureau pour travailler (bon, on a essayé de l’éviter au max celui-là), un dressing de folie… Bref. La plus petite chambre est juste un poil plus petite que notre maison. On a posé nos bagages, enlevé nos manteaux, sorti nos bouquins, et quelques secondes plus tard, nous étions affalés dans les transats de notre jardin à déguster ce silence et ce soleil.

On a enchainé par un déjeuner au bar, qui propose des plats faits uniquement de produits frais toute la journée, en plus des deux restaurants (on en reparle plus bas, évidement, tuerie de fou). Et puis, maillot de bain, sieste au bord de la piscine, lecture, et balade sur le domaine sous un coucher de soleil sublime.

L’ensemble du séjour s’est déroulé un peu comme ça : petit déjeuner gargantuesque sur la terrasse, balade, piscine, lecture, lunch rapide, sieste, lecture, balade, dîner. On était à fond les ballons, c’est le moins qu’on puisse dire hin.

Royal Palm Beachcomber Marrakech (42 sur 85)

Côté food

Au Royal Palm Marrakech, il y a trois restaurants, un premier qui est spécialisé dans les plats marocains traditionnels, le « Al Ain » et un second, plus européen, « Le Caravane » qui sert des plats divins (non mais… on en reparlera encore dans 50 ans je crois), et dans lequel on prend le petit-déjeuner, au bord de la piscine. Le troisième, « L’Olivier » n’est ouvert que le midi, pour le déjeuner.

Le premier soir, on a voulu plonger dans l’ambiance marocaine. On a rejoint le premier restaurant, et on s’est émerveillé à chaque bouchée de nos entrées/plats (et pas de dessert, nos estomacs ne sont pas à rallonge hin : take care, c’est hyper copieux.). Le lendemain soir, changement d’ambiance, on voulait aller tester le restaurant du rez-de-chaussée. Le menu et les produits servis sont incroyables. Un risotto de cresson à la mozzarella, du saumon fumé maison façon gravelax, et une pièce de boeuf comme on en avait encore jamais mangé.

En plus d’être une vraie oasis de douceur et de sérénité, le Royal Palm est une vraie petite bulle de délices pour les papilles.

Deux trois conseils

On a pris la décision de ne pas bouger du Domaine pendant 3 jours, puisqu’on continuait notre voyage avec un séjour dans un riad, dans Médina, mais vous pouvez évidement vous rendre en ville facilement : des navettes gratuites de l’hôtel vous y emmènent, et si vous avez envie d’une activité en particulier, il suffit de demander, l’hôtel se charge de tout organiser pour vous (quad, restaurant, spectacle, montgolfière, visite guidée…).

Pour réserver, il suffit d’aller sur le site de Beachcomber. Il existe une formule demi-pension, que l’on vous conseille de prendre. L’hôtel est à 20 minutes en voiture de la Médina, et donc de la majorité des restaurants « extérieurs », et les navettes s’arrêtent avant 19h. Donc à moins de prendre un taxi ou un chauffeur de l’hôtel, préférez prendre vos repas du soir sur place, d’autant que vous ne pouvez absolument pas être déçus.

L’hôtel Royal Palm Marrakech propose un Spa Clarins qui est absolument sublime. On vous conseille d’aller au moins à la piscine (15 euros par personne et par jour) intérieur pour vous relaxer, et si vous avez un peu de budget en plus, de prendre un soin Clarins.

Royal Palm Beachcomber Marrakech (38 sur 85)

1

One thought on “3 jours au Royal Palm Marrakech

  1. Amélie il y a 2 années

    Je suis un peu comme vous, la farniente, ça m’ennuie (par contre Ben, il adore çà haha, bref!). Mais je dois dire qu’avec vos photos, je me laisserai bien tenter par un petit week-end détente, et ne penser à rien (ou presque).
    Beau dimanche de Pâques
    x