La côte Ouest des Etats-Unis est probablement la zone la plus propice aux road-trips et grands voyages. Du Nord au Sud, il y a une multitude de Parcs Nationaux, et de paysages différents : déserts, grandes forêts de sequoïas, côtes sauvages, grands lacs paisibles, geysers… le tout traversé par de grandes routes adaptées aux longs trajets lents et contemplatifs.

L’Utah, la Californie, l’Arizona, l’Oregon regorgent de surprises et d’aventures. Alors si vous hésitez à vous lancez, ou si vous avez déjà la ferme envie d’aller trainer sur les routes de la West Coast, alors cet article est fait pour vous ! On vous a fait un paragraphe comparatif sur les coûts d’un road-trip selon la formule choisie, et un gros gros focus sur le voyage en van aménagé, qui est pour nous le plus pratique, facile, confortable, et serein. Également, des détails sur les motels et hôtels si vous préférez cette option, comment et quand les réserver, et encore plein d’autres sujets qui pourront vous informer sur l’intégralité de votre voyage… Référez-vous au menu pour naviguer plus vite sur les sujets qui vous intéressent !

♥ Également, un peu partout dans l’article, vous trouverez des accès pour la Carte Google Maps que nous avons faite, et qui regroupe toutes nos bonnes adresses : hôtels, campgrounds, freecamps, restaurants, cafés, bars, jolies vues, balades, loueurs, boutiques… Cette carte est pratique, puisque vous pouvez l’utiliser sur votre téléphone via l’application Google Maps, en cliquant sur l’étoile en haut à gauche de la carte. Vous la retrouverez dans l’application : Google Maps > Mes Adresses > Cartes.
Vous pouvez donc la consulter une fois sur place, sans quitter Google Maps pour autant, et sans utiliser une énième application.
S’il vous reste encore des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire, on fera en sorte d’ajouter la question à l’article pour que tout le monde en profite !

La carte des bonnes adresses UTAH + CALIFORNIE


  1. Les billets d’avion pour l’Ouest américain
  2. Premier road trip en voiture/hôtel ?
  3. Quel moyen de transport pour quel voyage ?
  4. Quel budget pour quel Road-Trip ?
  5. Les avantages du van aménagé
  6. Les itinéraires et durée du road-trip 
  7. Les Parcs Nationaux
  8. Où dormir (version camping ou van)
  9. Où dormir ? (version hôtels/motels)
  10. Comment fait-on pour gérer Internet ?
  11. Les bonnes adresses
  12. La consommation d’alcool et de Tabac
  13. La liste des choses à mettre dans sa valise
  14. Tous nos articles USA


Évidement, tout dépend de l’itinéraire que vous souhaitez faire pendant votre séjour. Si vous souhaitez vous concentrer sur l’Utah, par exemple, alors il faut atterrir à Salt Lake City. Nous avions pris la compagnie DELTA pour nous y rendre, et tout s’est bien passé.
Si c’est en Californie que vous vous rendez, alors vous avez le choix entre atterrir à Los Angeles, ou San Francisco. Pour ces deux destinations, on vous conseille la compagnie XL Airways, que nous avons prise à chaque fois pour nous y rendre. Les prix sont intéressants, et il y a souvent des offres incroyables.
Comptez en moyenne 600 euros A/R pour vous rendre en Californie au départ de Paris, sans promotion.

Il faudra compter environ 11h30 de vol pour rejoindre l’Ouest Américain.


En revenant de notre tout premier road-trip sur les routes américaines, nous avions publié un article avec nos premières impressions et réflexions. Si vous vous apprêtez à partir, allez donc y jeter un coup d’oeil, vous vous retrouverez peut-être dans les doutes et questions que l’on se posait avant de partir ;-)


Quel moyen de transport pour quel voyage ?

 

Grosse interrogation ici, puisque c’est avant tout la réponse qui va déterminer votre voyage.
Sachez de toute façon que la côte Ouest des Etats Unis ne peut se faire qu’avec un moyen de transport individuel. Les séjours dans les villes, pour nous, ne valent pas le coût du voyage, contrairement à un séjour à New York. Mais on abordera la question des villes de la West Coast un peu plus loin.

Vous avez quatre options qui s’offrent à vous :

La voiture, qui vous permettra de vous déplacer comme vous le souhaitez, avec l’ensemble des accès qui vous seront ouverts. Si c’est l’option que vous choisissez, il faudra ensuite décider de votre mode de voyage : camping ou hôtel ? Les deux sont faisables : une toile de tente dans le coffre, et les campgrounds seront à vous !

Le van aménagé : Pour nous, le meilleur moyen de faire un road-trip, avec sa maison sur le dos, un lit douillet toujours prêt, une cuisine pour se restaurer… En plus, le van est considéré comme une voiture, et non un camping-car, donc toutes les routes vous sont ouvertes, et les campgrounds à 7$ également.

Le camping-car : Cette fois-ci, c’est pour nous le pire moyen de voyager dans cette région. Le véhicule est lourd, et beaucoup d’accès sont interdits dans les Parcs Nationaux. De plus, les campgrounds n’acceptent pas toujours les camping-car, à qui il faut des connexions d’eau et d’électricité. Il faudra donc vous diriger vers des RV Camps, qui sont beaucoup, beaucoup plus chers, et surtout, moins charmants, bétonnés et avec du vis-à-vis.

La moto : Sur ce coup là, on ne peut pas du tout vous aider, mais on a vu pas mal de motards sur les routes, ça doit donc pouvoir se faire avec l’option hôtel/motel pour les nuitées.


Quel budget pour quel road-trip ?

 

Notre expérience avec le van chez EscapeCamperVan

Pour le prix, ça dépend de la saison choisie. Nos avions choisi une des pires saisons pour partir au niveau des prix, la location du van nous a donc coûté très cher.
Du 15 Aout au 15 septembre, la facture finale s’est élevée à 3,263.59$ avec l’assurance ($252.00), les 580 miles faits en plus du forfait de 2800 miles (4500 kilomètres quand même!!) ($145.00). Le tarif annoncé par jour était de 91$.

Mais si on fait une simulation pour le même van, du 15 octobre au 15 novembre, donc toujours pour un mois, on nous annonce $1581.00. Ce qui fait un prix par jour de 51$, soit 40$ de moins qu’en été. Si on ajoute les 252 euros de l’assurance, on arrive à 1833$. C’est quand même beaucoup plus raisonnable.

Du coup, on peut aisément comparer la différence de prix entre un van EscapeCamperVan+campground / Voiture de location + motel / Voiture de location + camping en toile de tente.

Pour un van aménagé sur la base d’un départ Octobre/novembre, la plus belle saison, l’automne :
61$ par jour (assurance comprise) pour le van
11$ par jour de carburant (sur la base d’un plein à 80$ par semaine)
15$ par jour en campground (en moyenne, parfois 7$, 12$, 25$, ou 35$ dans les coins touristiques)
25$ par jour pour les repas faits dans le van (pour 2 personnes, en mangeant bien, bières comprises)
On arrive à 112$ par jour.

Maintenant, comparons avec une location de voiture et un hotel/motel, même saison, même durée. Le prix annoncé pour la voiture pour un mois sur Budget est de 752,40€ avec une assurance basique.
25$ par jour (assurance comprise) pour la voiture
11$ par jour de carburant (sur la base d’un plein à 80$ par semaine)
65$ par jour en motel/hotel (en moyenne, selon les coins et le standing de l’hôtel. Si vous voulez de jolis petites adresses, en dehors des villes, comptez plutôt 100, et dans les villes aux alentours de 300.)
74$ par jour pour les repas (c’est une estimation avec un petit repas rapide pris le midi, et un restaurant le soir, sans alcool)
On arrive à 175$ par jour.

Si l’on compare rapidement avec une option voiture/camping toile de tente, même saison, même durée, on arrive avec le mode de voyage le plus abordable, mais, évidement, le moins confortable :
25$ par jour (assurance comprise) pour la voiture
11$ par jour de carburant (sur la base d’un plein à 80$ par semaine)
15$ par jour en campground (en moyenne, parfois 7$, 12$, 25$, ou 35$ dans les coins touristiques)
40$ par jours pour les repas, entre pic-nique et restaurants.
Ce qui fait un total de 91$ par jour.

La carte des bonnes adresses UTAH + CALIFORNIE

Il suffit de cliquer sur la petite étoile en haut à gauche pour l’ajouter à vos cartes et la consulter sur votre application Google Maps de téléphone. 


Nous avions loué pour un mois complet un van aménagé chez EscapeCamperVan. En étudiant les différentes offres, c’est celui qui nous a le plus plu, avec de jolis vans douillets, récents, confortables…
Quand on voyage avec un van comme celui-ci, on peut se permettre de ne rien prévoir du tout, tout au long du voyage. Il y aura forcément une petite place pour nous dans un campground, ou, au pire, un freecamp libre dans les alentours. C’est un vrai avantage, comparé à la logistique de devoir réserver un hôtel ou motel tous les jours pour le soir même, ou de devoir suivre un itinéraire fixé avant de partir sans pouvoir en déroger. Il nous est arrivé de nous plaire dans un endroit et d’y rester 3 nuits, alors qu’on est vite parti d’un coin qui ne nous plaisait finalement pas tant que ça.
La petite cuisine intégrée est vraiment pratique, avec un petit frigo, des plaques, et un petit évier. Ça permet de pouvoir faire des courses, cuisiner et manger au bord d’un lac, sur la route, et du coup, on évite les restos et les notes salées.
Vous l’avez compris, contrairement au camping-car, il n’y a pas de douche, ni de WC, et, même si on était un peu inquiets avant de partir à ce sujet, ce ne fût pas du tout un problème. Certains campgrounds ont des douches et WC (toujours très propres), et, pour ceux qui n’ont que des WC, on prend des lingettes jetables pour bébé pour se laver le matin, et c’est parti !
La literie était très confortable, avec une vraie couette, et de vrais oreillers. C’est donc beaucoup plus confortable qu’une toile de tente avec duvets.
Si vous êtes inquiets concernant la taille impressionnante du véhicule, soyez rassurés : toutes les routes et places de parking sont adaptées, puisque tout le monde a une énorme voiture.


Les itinéraires & durée du road trip ?

 

Une fois de plus, cette décision dépend de beaucoup de choses : ce que vous avez envie de faire, comment vous voulez le faire, et, évidement, votre budget pour le voyage.
Le site d’EscapeCamperVan propose justement quelques idées de parcours de road trip. Voici ceux qui nous paraissent les plus intéressants, et la durée idéale pour les réaliser, ainsi que les itinéraires que nous avons faits.

La grosse tournée des Parcs Nationaux de l’Ouest

Comptez 1 mois ou plus, pour 3400 miles (environ 5400 km)

Un mini road trip si vous manquez de temps

Vous pouvez faire ce parcours en une journée si vous voulez simplement découvrir les paysages, mais le faire en 3 jours permet de faire un stop vers Monterey et voir les baleines, et passer une nuit au coeur de Big Sur.

Le trajet fait 120 miles (200 km environ), mais prévoyez un peu plus pour descendre au Sud de Big Sur.

Los Angeles à Las Vegas, en passant vers Death Valley NP en Express

Comptez environ 120 miles (192 km), mais une journée ne vous suffira pas si vous voulez profiter des paysages et faire une pause. Prévoyez au moins une nuit à Vegas avant de faire le chemin retour.

La Côte Pacifique, de San Francisco, jusqu’à Washington

La Road 1 au Nord de San Francisco est l’un de nos plus beaux souvenirs de notre road trip, et le prochain prévu est dans l’Oregon, alors cet itinéraire nous parait parfait. Comptez un peu moins de 2 semaines pour environ 1000 miles (1500 km) .

Les plus belles routes et plus beaux parcs de l’Utah

C’est l’itinéraire que nous avons réalisé avec l’aide de Voyageurs du Monde.
Comptez environ 10 jours de road trip si vous voulez faire quelques randonnées dans les Parcs Nationaux, et prendre votre temps sur la route.
L’itinéraire “brut” fait 1 559 km. Mais comptez plus pour tous les trajets dans les Parcs Nationaux, et les crochets que vous ferez sur la route.

Le tour de la Californie

Voilà l’itinéraire que nous avons fait (grossièrement) en un mois avec notre van. Tout s’est décidé d’un jour à l’autre : quand nous avons attéri, nous n’avions même pas regardé une carte de la Californie. Nous avons décidé de partir vers le Nord, en espérant avoir moins de monde de ce côté de la route. Le parcours est généralement fait dans l’autre sens, et la route côtière en file indienne ne nous attirait pas franchement.

 

Où dormir (version camping ou van)

 

C’est évidement la question à se poser : est-ce que l’Ouest de la Californie est propice au camping, est-ce qu’on a le droit de dormir n’importe où…?
Oui, et non. Il faut savoir que les américains sont beaucoup plus férus que nous européens quand il est question de camping. Ils viennent en famille ou entre amis, passer leurs week-end autour d’un feu de bois, dans les campgrounds. Il y en a beaucoup. Et beaucoup plus sympas à vivre que nos chers campings type Camping Paradis. Ici, pas de structure d’accueil, à part la cabane à l’entrée, et c’est souvent qu’on ne trouve même pas de ranger sur place.
Les campgrounds sont vraiment en pleine nature, les emplacements sont très éloignés les uns des autres, et chacun a son barbecue/feu de camp. La logistique est parfois un poil complexe à comprendre, on a donc fait un paragraphe dédié aux campgrounds juste en dessous.

Et si vous avez envie de pousser l’expérience jusqu’au bout, et de dormir seul au milieu de nulle part, sachez qu’il y a beaucoup de contraintes, et les Rangers ne sont jamais loin. Vous pouvez donc utiliser le site internet (très mal fait, classique aux US…) https://www.campendium.com (il y a aussi https://freecampsites.net/) qui indique les “freecamp”, ces lieux gratuits et sympas où il est autorisé de passer la nuit. Vous n’aurez aucun confort cependant : pas de WC, ni de douche, ni de point d’eau. Parfois une table et un coin pour faire un feu, au maximum. Mais quel bonheur d’être seul avec les étoiles…!


La carte des bonnes adresses UTAH + CALIFORNIE
Il suffit de cliquer sur la petite étoile en haut à gauche pour l’ajouter à vos cartes et la consulter sur votre application Google Maps de téléphone. 


Comment fonctionnent les campgrounds ? 

 

Grande question ! Quand on arrive comme ça, on a du mal à piger comment ils fonctionnent. Quand nous étions en Californie, on a reçu des emails de quelques uns d’entre vous qui étaient sur place en road trip, et qui ne comprenaient rien du tout : rassurez-vous, on a mis quelques jours avant de comprendre. En un mois, on a fait différents compgrounds, avec différents fonctionnements, on va donc vous donner quelques infos.

Sachez que nous n’avons réservé aucun campground avant de partir. Nous les prenions tous les jours pour le soir même.

Il y a donc des campings avec et d’autres sans réservation… : la plupart sont sans, et fonctionnent au premier arrivé, premier servi (First come first served). Ça peut faire un peu peur comme ca, mais ca se passe très bien !

Si vous allez sur Internet (http://www.recreation.gov/) pour réserver un campground à l’avance, vous avez un picto Walk Up qui n’est pas expliqué : ce n’est pas qu’il n’y a pas de place, c’est juste qu’il faut se pointer comme ça, sans réservation le jour J : c’est donc un camping First come first served.

Une fois sur place, soit il y a quelqu’un à l’entrée à qui vous demandez si il reste des places, soit il n’y a personne.
Pour ce cas là, pas de panique, vous pouvez quand même y aller. Il y a une boîte “Fee area” avec des enveloppes et des fiches à l’entrée : il faut en prendre une, aller choisir le meilleur emplacement, et remplir la fiche. Il y a une partie à mettre sur le pare brise, l’autre sur le poteau de l’emplacement. On glisse ensuite le montant du camping dans l’enveloppe (qui est indiqué à l’entrée) qu’on dépose dans la boite « Fee area ». Une fois votre emplacement réservé, personne ne pourra vous le prendre : il sera signalé grace au papier que vous aurez déposé sur le poteau. Vous pouvez aller vadrouiller avec votre van et revenir pour passer la nuit.

Le truc, c’est qu’il faut souvent arriver avant midi, même si dans les coins moins touristiques ca peut aller jusqu’à 16h environ… après, c’est encore possible, mais il y a moins de place. On a toujours fonctionné comme ça, même à Yosemite. On est arrivé avant 10h, et on a réussi à trouver des places. Ça devrait donc fonctionner pour vous !

Point Campgrounds First come First served à Yosemite : (on peut vérifier en ligne et en temps réél si il y a de la place : https://www.nps.gov/yose/planyourvisit/campground-status.htm)

  • White Wolf
  • Tamarack flat
  • Yosemite Creek
  • Bridalveil Creek (à Glacier Point)

Où dormir ? (version hôtels/motels)

 

Si vous avez opté pour la version voiture+hôtels ou motels pour votre road trip, vous avez deux solutions :

Préparer votre séjour à l’avance et réserver tous les hôtels en avance, via Booking ou Airbnb, par exemple. Vous savez ainsi avant de partir dans quels hôtels vous dormirez. Si vous ne savez pas comment gérer ça, et que vous avez besoin d’aide, on vous conseille de contacter Voyageurs du Monde, meilleure agence de voyage au monde, qui vous choisira de très beaux endroits où passer la nuit, selon votre budget et vos attentes. En prime, vous recevrez un carnet personnalisé avec toutes les adresses à ne pas louper, les activités autour de vous, des conseils de restaurants, bars, sorties, randonnées….

Improviser tous les jours, et réserver des hôtels selon l’endroit où vous vous trouvez. C’est ce que nous avons fait pour dormir dans les villes sur le trajet : Las Vegas, San Diego, San Francisco, Palm Spring, et Los Angeles. On a utilisé trois applications très pratiques : Booking, Airbnb et Hotel Tonight. En comparant les prix, on a réussi à dormir pour 55$ seulement à Las Vegas, et 40$ à The Saguaro à Palm Spring (même si, en passant, on vous conseille plutôt de dormir à l’ACE Hotel, beaucoup plus cher, mais très très sympa.)

Si vous n’avez jamais réservé sur Airbnb vous pouvez vous inscrire en cliquant sur ce lien, vous aurez un crédit de 25€ en cadeau 

Inscrivez-vous sur airbnb et recevez 25€

Pour Hotel Tonight, voici un code à rentrer lors de votre inscription, qui vous permettra d’avoir une réduction de 20€ = LFRIDELOUX

Les plus chouettes hôtels que nous ayons faits dans le coin ; 

The Saguaro à Palm Spring, CA

ACE Hotel à Palm Spring, CA

Hotel Zephyr à San Francisco, CA

Moad Under Canvas Moab, Utah (merveilleusement conseillé par Voyageurs du Monde)

Stone Canyon Inn à Tropic, Utah (merveilleusement conseillé par Voyageurs du Monde)

 


Les Parcs Nationaux

 

Les Parcs Nationaux sont nombreux dans l’Ouest des USA. C’est certainement les visites de ceux-ci qui vont occuper tout votre séjour. On peut les faire en voiture et les survoler, ou rester plus longtemps et faire des randonnées plus ou moins longues : à vous de voir ce que vous avez envie de faire. Sachez que les Trails (randonnées) proposés sont souvent très bien faits, et mènent vers des lieux époustouflants qu’on ne peut voir depuis la route.

Il sera indispensable de prendre le Pass “America The Beautiful” qui donne accès à 2000 Parcs dans l’ensemble du territoire des USA. Il coûte 80$, est valable pendant 1 an, et donne accès à une voiture dans tous les Parcs Nationaux, peu importe le nombre de personnes qu’il y a à l’intérieur. On l’achète à l’entrée du premier Parc que l’on visite, ça coûte beaucoup moins cher que de l’acheter en ligne avant de partir.

Les entrées dans les States Parcs ne sont pas comprises dans le Pass America The Beautiful. Pour connaître les Parcs qui acceptent le Pass, consultez cette liste. Pour vous donner une idée des tarifs pratiqués si on ne prend pas le Pass, voici quelques exemples :

  • Arches NP > 25$
  • Death Valley NP > 25$
  • Yosemite NP > 30$
  • Zion National Park > 30$

Vous trouverez une multitudes d’idées de sorties et d’activités dans les Parcs Nationaux de Californie juste ici.


Comment fait-on pour gérer Internet en road trip ?

 

Maintenant que Free propose le roaming aux USA dans son forfait (25Go de data en 3G par mois !!), la question ne se pose plus. Il n’y a plus non plus de condition d’ancienneté, et toujours pas d’engagement. Avant de partir, commandez-vous une Carte Sim si vous n’êtes pas chez Free, et mettez la dans votre téléphone sur place.
Du coup, plus besoin d’applications spécifiques pour le GPS sur place, ni besoin de TomTom. Par contre, ne faites surtout pas une croix sur un Atlas détaillé, pour regarder les routes et les coins autour de vous que vous n’auriez pas repérés.


Les bonnes adresses

 

Pour que ce soit plus simple pour vous, nous avons créé une carte avec toutes les adresses que nous avons réunies sur Google Maps. Vous pouvez l’ouvrir dans votre application très simplement : il suffit de cliquer sur l’étoile en haut à gauche, et elle s’ajoute automatiquement à “Vos adresses” > “Vos Cartes”.

La carte des bonnes adresses UTAH + CALIFORNIE
 

Pour compléter tout ça, voici quelques enseignes dans lesquelles faire vos courses sur la route :

  • Walmart : un très très grand magasin, où vous trouverez de tout, type “Auchan” chez nous. Un peu cher, pas forcément de qualité, mais complet.
  • Target : Très grand magasin également, moins cher que Walmart
  • Trader Joes : Magasin bio avec des produits frais.
  • Whole Foods : de loin notre préféré, même si c’est assez cher. Magasin bio avec beaucoup de choix, et un coin “plats préparés” délicieux.
  • Safeway : Grand magasin aux prix abordables

Pour préparer votre voyage, le site internet de Visit California est très bien fait : news, idées d’itinéraires et d’activités, focus sur les lieux emblématiques et découverte de coins secrets, les plus belles adresses de la région… C’est une vraie mine d’or.


La consommation d’alcool et de Tabac

 

Voici ce que dit le site de Visit California :

“En Californie, il faut avoir 21 ans au moins pour pouvoir acheter ou même consommer de l’alcool.
De même, il faut avoir 18 ans au moins pour pouvoir acheter du tabac. En Californie, il est interdit de fumer dans les édifices publics (y compris les restaurants, bars et casinos) ainsi que dans les espaces fermés. Il est également illégal de fumer à moins de six mètres des entrées ou des fenêtres d’un édifice gouvernemental. La plupart des grands hôtels ont des chambres réservées aux fumeurs. Demandez-en une si c’est votre cas : le fait de fumer dans une chambre non-fumeur est souvent passible d’une amende. De nombreuses villes de Californie ont adopté des décrets interdisant de fumer dans les lieux publics. Enfin, il est interdit de fumer dans plusieurs zones et édifices des parcs nationaux ou d’État.”

Si vous êtes fumeur, un conseil : achetez votre tabac ou vos cigarettes en France ou a l’aéroport. Le tabac vendu n’est pas du tout du tabac, on sait pas vraiment ce que c’est, mais c’est infâme (on ne parle pas des feuilles pour rouler hin…). Les cigarettes sont très légères, chères, et tout aussi dégueu. Et essayez de fumer dans les lieux faits pour. C’est énervant et rageant, mais même si vous ne voyez pas la Police, les Californiens sont prêts à aller les trouver pour vous dénoncer.
Il est aussi interdit de fumer sur les terrasses extérieures des bars et restaurants, dans les parcs publics…


Cliquez sur l’image pour télécharger le PDF 

Cliquez sur l’image pour télécharger le PDF 

 

Découvrir tous nos articles USA


S’il vous reste encore des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire, on fera en sorte d’ajouter la question à l’article pour que tout le monde en profite !

A&L

0