Voilà, New-York. Une ville qui n’est plus inaccessible, comme elle pouvait l’être il y a encore 15 ans. Aujourd’hui, on voit même des européens y aller pour seulement 3 jours. Après avoir sillonné les routes de l’Ouest Américain, on se devait d’aller découvrir New York.

On ne peut la comparer aux autres grandes villes des USA : Los Angeles ? San Francisco ? San Diego ? Rien à voir. On a même entendu des américains la comparer à Paris. Pourquoi ? Parce que ici, on peut flâner, marcher, il y aura toujours quelque chose à voir, à découvrir, contrairement aux trop géantes de la côte ouest.

On a regroupé quelques questions que l’on se pose forcément avant de s’y rendre, et on vous a fait un petit guide des quartiers, parfois très connus, parfois seulement connus des New Yorkais.

♥ Également, un peu partout dans l’article, vous trouverez des accès pour la Carte Google Maps que nous avons faite, et qui regroupe toutes nos bonnes adresses : restaurants, cafés, bars, jolies vues, balades, loueurs, boutiques… Cette carte est pratique, puisque vous pouvez l’utiliser sur votre téléphone via l’application Google Maps, en cliquant sur l’étoile en haut à gauche de la carte. Vous la retrouverez dans l’application : Google Maps > Mes Adresses > Mes Cartes.

Vous pouvez donc la consulter une fois sur place, sans quitter Google Maps pour autant, et sans utiliser une énième application. 

S’il vous reste encore des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire, on fera en sorte d’ajouter la question à l’article pour que tout le monde en profite ! 

  1. Les Billets d’avion pour New York
  2. Se loger à New York 
  3. Les activités & Musées
  4. Combien de temps rester à New York ?
  5. Quel moyen de transport prendre sur place ?
  6. Comment et où se restaurer à New York ?
  7. Nos quartiers et balades préférés à New York
  8. Brooklyn Bridge Park & Dumbo
  9. NoLita
  10. La High Line & le Chelsea Market
  11. Williamsburg
  12. Governor Island
  13. Coney Island par Brooklyn et Prospect Park
  14. Roosevelt Island
  15. Central Park
  16. Harlem
  17. Tips & réflexions

La carte des bonnes adresses à New York

Il suffit de cliquer sur la petite étoile en haut à gauche pour l’ajouter à vos cartes et la consulter sur votre application Google Maps de téléphone. 


Les d’avion pour New York

Les offres pour aller à New York sont nombreuses : plus besoin aujourd’hui de casser son PEL pour aller à New York (du moins, prendre les billets pour s’y rendre…!). En moyenne, comptez entre 500 et 850 euros l’Aller/Retour depuis Paris : vous trouverez des offres incroyables à un peu plus de 350 euros de temps en temps, et, évidement, selon la compagnie et le délai entre la réservation et le départ, vous pouvez atteindre des prix exorbitants.

Nous avons choisi de partir avec Norwegian, tout simplement parce qu’au moment de prendre nos billets, c’est celle qui proposait le meilleur prix. Notre vol retour a été annulé, puis reporté, puis annulé et reporté, reporté encore et il a eu 3 heures de retard quand on allait enfin partir. Au final, 48h de retard, à attendre à l’aéroport. Résultat, impossible de vous conseiller cette compagnie, même si à l’aller, on était plutôt satisfaits. Sinon, vous avez toujours XL Airways France, testée et approuvée plusieurs fois !

 

Se à New York 

Après des heures à étudier les offres de logements en compagnie de Google, à comparer les hôtels sur Booking, les appartements sur airbnb, dans les différents quartiers, on a jeté notre dévolu sur airbnb, plus pour une question de confort. On peut trouver des chambres d’hôtel dans les mêmes ordres de prix, mais c’est souvent très petit et pas super chouette.

Pour l’appartement, nous en avions choisi un grand sur Airbnb, puisque nous étions 2 couples

Notre appartement airbnb


Il était situé dans le quartier de Fort Greene à Brooklyn. Pas un quartier « branché » mais plutôt mixé. Très agréable, on s’est tout de suite senti à la maison !
Si vous n’avez jamais réservé sur Airbnb vous pouvez vous inscrire en cliquant sur ce lien, vous aurez un crédit de 25€ en cadeau 

Inscrivez-vous sur airbnb et recevez 25€

Et voilà le lien de notre WishList spéciale New York, avec des appartements que nous avions repéré avant de partir

 

Notre wishlist d'appartements airbnb
Et si votre budget vous le permet et que vous avez envie de vous faire plaisir, les hôtels avec vue sont nombreux sur Booking !

Les & Musées

New York est une ville dans laquelle il est possible de s’occuper sans entrer dans les musées, ou payer des activités. Mais si vous désirez faire les « incontournables » pour votre premier séjour, tels qu’aller voir la Statue de la Liberté, monter à Top Of The Rock, faire le Mémorial du 11/09, et visiter le musée d’Histoire naturelle, alors on vous conseille vraiment de prendre un CityPass avant de partir.

Il coûte 122$ pour un adulte, alors que l’Empire State Building est normalement à 49$, le musée d’Histoire naturelle 27$… c’est assez vite rentabilisé.

Voir les Détails du CityPass

Combien de rester à New York ?

Ça, c’est une vraie bonne question, parce que ça dépend de ce que vous voulez faire, voir, vivre, et comment vous désirez le faire.

Si vous voulez « voir » New-York, ses tours, la Statue de la Liberté, Times Square, et le Brooklyn Bridge, alors vous pouvez le faire en 4 jours, comme beaucoup le font. (Enfin, on vous dit ça, nous, on voit mal comment c’est possible, mais en discutant avec les gens autour de nous, apparement ça se fait bien…)

Si vous voulez prendre votre temps, « vivre » New-York, vous perdre dans les quartiers, vous arrêter souvent pour regarder autour de vous, alors on va vous conseiller de rester 10 jours, comme on l’a fait. Et encore, on a fait des musées, mais pas tous, et on a à peine mis les pieds dans le Bronx.

Si vous voulez prendre votre temps dans New York, mais profiter d’être dans le coin pour sortir de la ville et aller voir autour, alors 15/18 jours seront appréciés. Parce que dans le coin, il y a plein de choses à voir, à portée de train ou de voiture. On avait étudié la question avant de partir, des fois qu’on s’ennuierait une fois sur place au bout de 5 jours (ce qui ne fut absolument pas le cas, du coup on est resté dans New York pendant 10 jours complets).

Voilà ce qu’on avait repéré autour de New York avant de partir :

Rockaway Beach

Le coin des surfeurs et des familles les week-end d’été. 

Great Neck & Port Washington

La Baie de Manhasset : péninsule rocheuse, manoirs. 

North Fork & Shelter Island

Coin très rustique, vieilles fermes, vignobles, port de pêche. Shelter Island est une réserve naturelle.

Sandy Hook, New Jersey

Plages sauvages

Les Hamptons

La « Normandie » New Yorkaise. Quartiers très riches et villas vers Southampton, Westhampton & East Hampton. Coins plus rustiques du côté de Montauk, à la pointe de la presqu’île. 

Comment sortir de New-York ? 

Sortir de New York prend du temps, c’est pourquoi dans les coins les plus éloignés comme les Hamptons, prévoir deux jours est idéal. On pren le train, le bus, ou on loue une voiture, et parfois même, il suffit d’un vélo. Quelques pistes :

Bus pour les Hamptons  / départs vers tout Long Island avec LIRR (Long Island Rail Road) depuis Penn Station (Manhattan) ou Brooklyn / Ferry SeaStreak pour Sandy Hook

 


La carte des bonnes adresses à New York

Il suffit de cliquer sur la petite étoile en haut à gauche pour l’ajouter à vos cartes et la consulter sur votre application Google Maps de téléphone. 


Quel moyen de prendre sur place ?

Pour les transports sur place, les MetroCard 7 jours sont à 32$, ce qui vaut vraiment le coup ! Prenez-les sur les bornes qu’il y a dans toutes les bouches de métro. Le Métro est agréable, propre, c’est la méthode la moins chère et la plus rapide pour se déplacer à New York. Sachez cependant qu’une fois à Brooklyn, les arrêts de métro sont assez éloignés les uns des autres. Et dans le Bronx, on ne circule qu’en bus.

Les bus sont lents mais beaucoup plus « précis » pour les arrêts.

La marche est encore le meilleur moyen de vivre New York. On marchait tous les jours entre 15 et 20 kilomètres par jour, et ça nous a permis d’aller dans des rues et quartiers hors des grands axes.

Les taxis ne sont pas excessifs, et il y a beaucoup de chauffeurs à la demande type Uber. Ils distribuent même des coupons dans les rues pour avoir des réductions. Pratique en cas de grosse fatigue.

Comment et où se à New York ?

Même en étant dans un airbnb qui avait une grande cuisine bien équipée, on doit dire qu’on s’est vite rendu compte que ça allait nous coûter moins cher de prendre nos repas en extérieur que de faire des courses. On achetait de quoi prendre un petit déjeuner le matin, et après on trouvait des adresses sympas pour déjeuner, grignoter et dîner. Et évidement, les fast food type Shake Shack et FiveGuys sont pratiques pour se régaler pour deux francs six sous (pas pour nos bidous, évidement, mais on marchait beaucoup, on va dire que ça compense.).

 


Nos préférés à New York

La carte des bonnes adresses à New York

Il suffit de cliquer sur la petite étoile en haut à gauche pour l’ajouter à vos cartes et la consulter sur votre application Google Maps de téléphone. 


Bridge Park & Dumbo

 

Maintenant que les berges ont été complètement rénovées, la balade autour du Brooklyn Bridge s’allonge un peu, pour notre plus grand plaisir. Si on commence par le Nord, c’est dans le quartier de Dumbo que nous sommes. Petits cafés, jolies boutiques, et surtout, le Jane’s Carrousel, un vieux manège dans un cube en verre… La balade s’étend vers le sud jusqu’au Pier 6. Sur le Pier 2, des terrains de basket, roller, invitent à faire du sport, ou tout du moins, regarder les New Yorkais se dépenser. Les Pier 3 et 4 invitent à la détente, entre chaises longues et petites plages. Sur le Pier 5, des équipes de football américain s’entrainent, surtout des enfants, d’après ce qu’on a compris. Les entraineurs crient, ça chante, et ça bouge dans tous les sens.


De tout Manhattan, c’est notre petit quartier préféré. Vous trouverez plein de petits cafés, boutiques indépendantes, créateurs, au milieu de quelques murs de street-art. Dans les petits parcs de quartier, les plus âgés jouent aux échecs pendant que les enfants jouent sur la balançoire ; les jeunes tatoués se faufilent sur leurs skates entre les voitures, et quel plaisir d’observer toute cette vie, partout autour de nous ! Un quartier propice à la flânerie, qui est en voie de découronner SoHo pour son côté hype et tendance !

High Line & Market

Une balade surprenante à New-York, toute verte et surplombant les rues du quartier de Chelsea. L’ancienne voie ferrée désaffectée a été complètement repensée, et s’est vue transformée en un jardin suspendu d’un peu plus de 2 kilomètres. La vue sur les immeubles de brique et des fresques de street art est intéressante.

On profite d’être dans le coin pour aller flâner et manger de la street food, et shopper quelques souvenirs au superbe Chelsea Market.


La carte des bonnes adresses à New York

Il suffit de cliquer sur la petite étoile en haut à gauche pour l’ajouter à vos cartes et la consulter sur votre application Google Maps de téléphone. 


Le quartier de Brooklyn à ne pas rater.

Si vous n’avez jamais étudié une carte de New York, faites le maintenant. Quand on entend parler de Brooklyn, on pense à un quartier, peut-être un grand quartier, mais un quartier quand même. Sachez que ce n’est pas tout à fait le cas. Brooklyn est immense, immense, immense… 

Petite parenthèse avant d’aborder Williamsburg : en fait, New York a 5 « Boroughs » : Manhattan, Brooklyn, Queens, Bronx, et Staten Island. Brooklyn est donc un « borought »: un « arrondissement », ou un « district », qui est lui même composé de plusieurs quartiers, comme Manhattan…. 

Donc dire « Je suis à Brooklyn » ne veut finalement pas dire grand chose : certes, on aura compris que vous n’êtes pas dans Manhattan, mais à part ça… 

Donc Williamsburg est un quartier de Brooklyn, et, pour nous, le plus intéressant. (en 2017, on précise, dans 5 ans tout aura surement changé…)

Si vous cherchez du street art, des boutiques indépendantes, des petites adresses secrètes et des rues dans lesquelles flâner, alors voilà le quartier de Brooklyn que vous cherchez. Inutile de vous dire que si vous habitez dans Williamsburg ou à Flatbush, vous n’aurez pas la même vie.

 

La traversée A/R pour Governor Island ne coûte que 2$ et ne dure que 10 minutes : la sortie est vraiment sympa à faire. On quitte la foule de Manhattan, et on retrouve le calme et la sérénité le temps de quelques heures, avec une vue imprenable sur la skyline et la Statue de la Liberté. Il y a peu d’offres de restauration, mais une petite cahute propose burgers et en-cas à manger sur la terrasse. On peut y louer des vélos et rosalies pour faire le tour de l’île.

Ile encore peu connue des touristes, c’est l’endroit idéal si vous voulez faire une pause. Elle n’est ouverte que de fin mai à fin octobre. 

Il y a un service ferry qui relie Manhattan à Governors Island. Le ferry part toutes les trente minutes depuis Battery Maritime Building à 10 South Street (à l’est du Staten Island Ferry), Lower Manhattan. Depuis Brooklyn vous pouvez prendre le ferry depuis le Pier 6. Il n’y a pas de supplément pour les vélos, vous pouvez embarquer celui que vous avez loué si vous voulez !

Island par Brooklyn & Prospect Park

On va à Coney Island d’abord pour l’ambiance. Alors, c’est rare qu’on vous conseille ça, mais privilégiez un week-end pour voir le quartier sous son meilleur jour. Un lundi du mois de novembre n’est clairement pas idéal pour profiter du lieu. Les immenses plages font face aux grands parcs d’attractions plus ou moins modernes, et, entre les deux, un ponton en bois de 4 kilomètres qui permet des balades dépaysantes. La Wonder Wheel, la vieille grande roue des années 20 est notre endroit préféré (peut-être aussi parce qu’une scène importante de Mr Robot a été tournée dessus ;-) …). Le Funny Face, ce visage souriant un peu flippant est l’emblème du quartier, vous allez très certainement revenir avec deux cent photos de sa tronche.

L’avenue derrière le paradis des enfants est, elle, un peu moins paradisiaque. Elle est à l’image du quartier : pauvre et parfois mal fréquentée. Cependant, n’ayez crainte, ça ne risque rien. De vieilles boutiques défraichies, et des fresques dessinées en l’honneur des jeunes du quartier, tués dans d’anciens règlements de compte, voilà ce que vous y trouverez.

Le titre dit « Par Brooklyn et Prospect Park » parce qu’il est possible de rejoindre Coney Island à vélo, à condition d’avoir du temps, et un peu de jambes ;-) ! 15 kilomètres séparent Coney Island de Fort Greene, un quartier au nord de Brooklyn. Pendant 8 kilomètres, et ce à partir de Prospect Park, la grande avenue « Ocean Parkway » est dotée d’une superbe piste cyclable, qui traverse tout Brooklyn, du nord au sud. Un bon moyen de voir à quoi ressemble Brooklyn en dehors de Williamsburg. Parce qu’ici, pas un café en vue, pas une boutique, seulement des quartiers résidentiels juifs orthodoxes : Midwood et Borough Park. Traverser le quartier le samedi est une chouette idée : les habitants sont en tenue pour aller à la synagogue, discutent sur les trottoirs, jouent aux cartes, se disputent, rient… tout un spectacle !

 

 

Island

Roosevelt Island est une petite île que l’on rejoint par les airs…. en téléphérique ! Le départ se fait à Manhattan (angle 59th ST & 2nd Ave). De ce point de vue, on admire New York et ses rues toutes jaunes de taxis, ses grands buildings, et ses avenues toutes droites. On sait bien ce que vous devez vous dire, un coin à touristes qui veulent prendre un téléphérique à New York. Et bien… pas du tout ! D’ailleurs, vous ne croiserez très certainement pas grand monde. L’île est en grand travaux pour accueillir la nouvelle Cornell University, et de l’autre côté, il y a seulement des logements.

C’est donc une balade un peu secrète qu’on vous propose ici. Tout au nord de l’île, il y a l’un des derniers phares de New York, mais, ce n’est pas non plus pour ça qu’on vient ici.

Dirigez-vous plutôt vers le sud en descendant du téléphérique. Si vous y allez en mai, vous assisterez à un spectacle sublime : la promenade qui fait le tour de l’île est bordée de cerisiers. Une fois en fleurs avec Manhattan juste derrière… on imagine ! On y trouve aussi un hôpital psychiatrique désaffecté et envahi par les arbres, hyper photogénique, et, plus loin, une vue sur la skyline et le mythique panneau Pepsi-Cola du Queens.

Park

Evidement, Central Park. L’idée est de se perdre – littéralement – dans les allées en se laissant guider par nos sens : la musique résonne un peu partout, un jazzman mélancolique joue par ici, les joueurs de beach volley en maillot de bain écoutent de la pop, un petit groupe de percussionnistes s’est installé juste là… les surprises fourmillent dans Central Park. Il faut prendre son temps, regarder, pour avoir la chance de rencontrer un raton laveur plutôt aimable, des tortues qui se font dorer au soleil, ou des écureuils pas assez farouches à notre goût. En parlant d’animaux, on évite évidemment les balades en calèche tirées par des chevaux cadavériques, et dont l’odeur montre à elle seule à quel point ils sont en mauvaise santé.

Si comme nous, vous voulez aller pagayer sur le lac, la location se fait à The Loeb Boathouse. Une heure suffit amplement pour faire le tour et se marrer un peu.


La carte des bonnes adresses à New York

Il suffit de cliquer sur la petite étoile en haut à gauche pour l’ajouter à vos cartes et la consulter sur votre application Google Maps de téléphone. 


Harlem, ce quartier mythique, dont beaucoup de monde parle, mais où presque personne ne s’aventure. Un conseil, si vous restez assez longtemps, prévoyez une virée de quelques heures par là bas. On a choisi de se diriger vers Colombia University, notre point de départ étant le vieux diner Tom’s Restaurant. Ensuite, on se dirige vers l’est, et on flâne. On découvre une toute autre ambiance, une autre âme de New York, alors que nous n’avons même pas quitté Manhattan.

 


La carte des bonnes adresses à New York

Il suffit de cliquer sur la petite étoile en haut à gauche pour l’ajouter à vos cartes et la consulter sur votre application Google Maps de téléphone. 


  • Circuler à vélo à New York peut faire peur, mais c’est vraiment faisable, les pistes cyclables sont pas mal faites. Les « Vélib » (CityBike ici) existent, mais pas encore bien déployés, notamment dans Brooklyn… Pour aller à Coney Island, on a loué les vélos à la journée à Red Lantern City Bike, le vendeur-réparateur-loueur de vélos de notre quartier, qui fait aussi café. Ça nous a coûté 35$ la journée par vélo.
  • Si vous ne prenez pas de City Pass et que vous hésitez entre l’Empire State Building & Top Of The Rock pour la vue, choisissez le second. La vue y est plus dégagée, on voit Central Park, et du coup, l’Empire State Building.
  • Après en avoir parlé entre nous, nous sommes d’accord sur un point, la Statue de la Liberté est la visite qui nous a le plus « déçus ». Le mieux est encore de la voir de loin, depuis Governor Island qu’on rejoint pour seulement 3$ !
  • Pour avoir une vue imprenable sur Central Park et les buildings de New York, rendez-vous au MoMa (Manhattan), et, après la visite du Musée, dirigez-vous sur le roof-top. Ps : il est fermé en cas de mauvais temps. 
  • On ne vous a pas parlé du quartier de China Town, tout simplement parce qu’on l’a juste traversé, on n’a pas vraiment eu le temps de le découvrir pour de vrai. La seule chose mémorable que l’on a faite, c’est d’aller au Mahayana Temple, le temps bouddhiste le plus important du quartier.

 

  • On devait bien caler Times Square quelque part, mais certainement pas dans nos quartiers préférés, alors le voilà ici. Evidement, il faut aller à Times Square pour comprendre toute la grandeur et la folie New Yorkaise. Préférez y aller de nuit. La première fois, nous y sommes allé en matinée… Et on n’avait même pas compris qu’on était sur Times Square. Les lumières, la foule, la musique, ça, c’est Times Square. C’est impressionnant, étouffant, mais, vraiment dingue à vivre.

 

5

5 thoughts on “New York, mode d’emploi

  1. Coffee and Travel il y a 2 mois

    Votre article nous donne encore plus envie d’y retourner. New-York est une ville incroyable et vos photos sont superbes ! Merci pour ce partage.

    1. Antoine & Léa il y a 2 mois

      MERCI À TOUS LES DEUX ! On avoue qu’en l’écrivant, on a dû lutter pour ne pas reprendre des billets d’avion illico presto ;-)

  2. Alix - A tire d'Elle il y a 2 mois

    Wahou ! C’est énorme :)
    Aucun des très nombreux articles et photos que j’avais vu de NYC ne m’avaient autant donné envie que le votre. On comprend un peu mieux, qu’on trouve tout là bas, que tout ne se vaut pas … Enfin bref super article :)
    Alix
    http://a-tire-d-elle.blogspot.com

    1. Antoine & Léa il y a 2 mois

      Wahou, ça c’est un adorable compliment ! Ravis que tu aies apprécié !
      A&L