11 janvier 2017, je reprend mon clavier (oui, « je », moi, Lea, parce qu’exceptionnellement je vais écrire seule, même si Antoine n’est pas bien loin) pour vous livrer un petit mot d’absence qui vous donnera une idée de notre vie en ce moment, et les raisons pour lesquelles on s’est transformé en fantômes du web ces derniers mois. Un article très personnel, ce qui est assez rare par ici… 

Lea


Depuis combien de temps n’avons-nous pas écrit par ici, sur ce blog qui vit depuis 2009 ? Souvent en pointillés d’ailleurs, par moment frénétiquement, et d’autres, comme en ce moment, de manière fantomatique. On vous avait déjà écrit un mot d’absence en 2015.
Le blog fait partie de notre vie, on aime beaucoup partager avec vous des morceaux de vie, des astuces de voyage, et on prend un plaisir fou à vous répondre lorsque vous nous envoyez des mails pour des conseils sur des destinations. Merci de votre confiance, de votre présence, sincèrement.

Mais voilà, depuis un an maintenant, on a vraiment du mal à tenir un rythme, avec des sujets intéressants, qu’on ne lit pas ailleurs. Raison pour laquelle on n’a pas fait d’article sur la Californie, mais seulement une Map.

Et vous savez pourquoi tout ce changement ? Parce qu’on a re-découvert les plaisirs des week-end en famille, à jouer au Times Up et autres jeux de cartes jusqu’à pas d’heure, à danser la chenille en pleurant de rire, à cuisiner dans un joyeux bazar, à prendre douze apéros avant de se rendre compte qu’à 2h du matin, on devrait peut-être dîner, à faire des câlins à ses proches, transformer un café du matin chez ma cousine en déjeuner-dîner-nuit de rires et de partage, à remonter à cheval, pour se préparer à l’un de nos défis de l’année… On avait oublié tout ça, tout ce bonheur, ces moments où l’appareil photo reste dans le sac, où l’heure tourne trop vite, mais les souvenirs, eux, s’empilent, nous aident à grandir, à avancer, à déceler enfin la vie que l’on souhaite vraiment avoir.

Alors voilà, on se retrouve là, mi-janvier 2017. L’an dernier, on a envoyé des cartes de voeux à toutes les personnes qui ont compté pour le blog. Et cette année ? On vous a à peine souhaité une bonne année sur Facebook.
On était sûrement trop occupés à jouer au chat perché sur une plage glacée de Cancale, à goûter de délicieux vins en tentant de faire des bouchées apéritives qui se sont cassées la figure avant d’arriver sur la table…

papa

Et puis cette année, c’est bien plus difficile pour nous de dire “Bonne Année”. Ça ne vient pas du tout instinctivement.

L’année 2016 aura été riche en bonheur, en amour, en partage, oui, mille fois oui. Mais tout ça n’est pas arrivé comme ça, tout seul.
En 2016, on a perdu mon papa, une lourde perte, un grand vide, une douleur sans précédent… Tout dans notre vie a chaviré. Notre quotidien a été bouleversé, nos habitudes se sont envolées, nos matins n’étaient plus les mêmes, sans même parler des soirées, des nuits, qui elles, nous ont épuisées. Et à ce moment là, ma famille est ré-apparue dans notre vie. Ce cocon plein d’amour et de bienveillance, qui a été là tous les instants, surtout les plus difficiles. Et si cette année 2016 s’est terminée plus sereinement, c’est grâce à eux.

Donc cette année 2017, on l’espère plus sereine pour nous tous, avec encore beaucoup beaucoup de moments partagés, de week-end improvisés, de parties de TimesUp à mimer des hérissons et Pepin Le Bref, de grands fou-rires, et d’immenses barbecues.
L’année s’annonce bien remplie : deux défis à relever cette année, et déjà des billets d’avion pris pour le mois de Juin !

On revient vers vous très vite (cette fois c’est promis) pour vous parler d’un de ces deux défis, qui annonce des mois passionnants à venir !


En attendant, si vous avez envie de rester encore un peu par ici, voilà les 5 articles de 2016 qui vous ont le plus plu :

L’avant-après de notre cour
Cabin Project, notre projet de petite maison
Notre week-end en Normandie entre copains
Nos outils pour mieux s’organiser au quotidien
GraftTown, la ghost town en Utah

 

3

3 thoughts on “Billet d’absence

  1. Nathalie Frideloux il y a 11 mois

    Léa, MERCI pour ton méssage, il ma beaucoup émue ,il y a toujours une fenêtre ouverte sur le bonheur !!!!
    Continuez à nous faire rêver avec vos beaux voyages ,je vous souhaite une vie merveilleuse pour votre vie futur
    Continuez à nous faire rêver

  2. Céline il y a 11 mois

    J’ai perdu mon papa en 2016 également et je ressens la même chose, difficile de passer à 2017 et de souhaiter les voeux cette année. La famille, les amis c’est sacré, il faut savoir prendre du temps pour eux comme vous le faites, j’aime beaucoup cette idée et 2017 sera pour ma part consacrée à plus de moments avec mes proches :-)